Marie France Bonmariage

« Entre bruissements d’ailes, d’ondes et de feuillages les traits entrelacés de Marie-France Bonmariage surgissent ou s’alanguissent sur la page en d’innombrables traces captivantes. Comme la danse d’un feu, le jeu des lignes et des motifs de son travail hypnotise l’être qui regarde, happé tout entier par un réseau de flux sensoriels bâillonnant pensées et discours conceptuels. Son œuvre semble si simple, si stable, si généreuse, si vivante… »   
                  Partie du texte de Judith Kazmierczak